lundi 16 février 2009


C'est notre regard qui enferme souvent les autres 
dans leurs plus étroites appartenances, 
et c'est notre regard aussi qui peut les libérer.
Jean-Claude Clari. Extrait de l'Appartenance

Entre enfermement et libération,
un regard...

Des yeux pour élever, embellir, magnifier, 
éveiller, valoriser...
Des yeux pour dénigrer, avilir, comparer, humilier...

Mon regard, ton regard, 
nos regards...

Et des yeux qui sont tantôt 
la porte transparente de l'âme 
tantôt l'accès nauséabond d'une déchetterie.
Il en va de même pour les mots.
Il y a ceux, putrides, qui démolissent et abîment et ceux, lumineux, qui redressent et inspirent.

A chaque instant, je veux choisir le regard, la parole que je laisse me pénétrer 
tout comme je veux choisir la parole et le regard que j'autorise à me quitter.

Tout ce que j'émets est empreint de ma vibration.

Je choisis qu'elle soit de compassion, 
d'empathie et de bienveillance.
Je me félicite quand j'y parviens et je me pardonne quand j'échoue.
Je suis patiente, indulgente avec moi.
Je suis responsable et consciente que
c'est le regard que je porte sur moi qui me libérera.

corinne d'anastasi © 2009

1 commentaire:

mystère a dit…

Comme cette méditation sur le regard est belle !
Une des choses que j'ai tout de suite repéré et aimé sur le blog c'est la réponse à la question " Que faites vous dans la vie ?", j'adore !!! Il y a tellement de possibilités en nous au fil des jours et des heures... :)